PAR XAVIER MARTEL

Samedi matin, 14 janvier 2017

Clara mange un croc-monsieur sur la table de cuisine où j’écris ces lignes. Réveillé tard, 7h30, j’émerge de la touffeur du sommeil avec difficulté. La tête lente, mes idées peinent à flotter vivement, comme les poissons des rivières au printemps. Besoin d’un café. Je me lève, contourne la table, donne un bisou à ma fille et observe dehors. Derrière la fenêtre, les cours arrières sont lourdes de neige, les écureuils grimpent aux arbres, c’est ce qu’ils font le mieux, le vent souffle et glisse entre les branches des cèdres du voisin, emportant un peu de poudreuse avec lui. Les cordes à linges sont vides. Moi aussi. Café.

Advertisements