PAR CHLOË ROLLAND

Je marche sur les pas d’un personnage. Elle se dirige vers un hôtel où elle travaille, où tout a eu lieu. Il est particulier de flâner en quête d’un récit qui suit sa propre logique, son propre chemin. Je ne peux rien lui imposer. Ce matin, assise à mon bureau, il me manque un trajet. Mon personnage demande à marcher. -25, dimanche matin, café au lait… really? J’ai enfilé mes combines, mon manteau d’explorateur, ma tuque de Mémé et je me suis rendue là où elle habite, comme si j’allais la rejoindre.
Je l’ai suivie.img_1889img_1944img_1952img_2015img_2032img_2034img_2081img_2075

Advertisements